Clubs de lecture

Clubs de lecture

Club de lecture francophone

Vous aimeriez partager votre passion pour la lecture? Alors, joignez-vous aux clubs de lecture francophone ou anglophone de la bibliothèque de Kirkland!

Le club de lecture francophone se rencontre un jeudi soir chaque mois à 19 h 15. Si vous souhaitez réserver votre exemplaire du livre, adressez-vous au comptoir du prêt au 514 630-2726. L'entrée est gratuite. Aucune inscription n'est requise.
 
Club_de_lecture.jpg


Les prochains titres sont:

 

LA FEMME D’EN HAUT de Claire Messud

Le jeudi 10 décembre 2015

Nora ressemble à votre voisine du dessus, celle qui vous sourit chaleureusement dans l’escalier mais dont vous ignorez tout. Lorsque la belle Sirena, accompagnée de son mari et de son fils, fait irruption dans son existence, elle réveille un flot de sentiments longtemps réprimés. Au fil des mois, Nora réinvente sa vie et se réinvente elle-même, projetant sur chacun des membres de cette famille ses désirs inavoués.


Le Journal d’un corps  de Daniel Pennac

Le jeudi 11 février 2016

Le narrateur a commencé à tenir scrupuleusement le journal de son corps à l'âge de douze ans, en 1935. Il l'a tenu jusqu'à sa mort, en 2010, à 87 ans. Son projet était d’observer les innombrables surprises que notre corps réserve à notre esprit d'un bout à l'autre de notre vie. Ainsi a-t-il finalement décrit toute l'évolution de son organisme. Le résultat est le roman d'un corps qui tient moins du précis anatomique que de l’univers malaussénien, car Daniel Pennac évite la froideur du constat médical en introduisant à chaque page des personnages, des situations, des dialogues et des réflexions qui font circuler le sang de l’intimité dans ce corps autopsié que le lecteur, souvent, reconnaîtra comme étant le sien.


Jeu de société de David Lodge

Le jeudi 10 mars 2016

Qu'ont en commun Vic Wilcox, directeur général de Pringle and Sons, une entreprise de métallurgie anglaise en pleine restructuration et Robyn Penrose, une jeune universitaire spécialiste des jeux de déconstruction littéraire et plus particulièrement de l'étude sémiologique des " romans industriels " victoriens ? Pas grand-chose en apparence. Mais tout est remis en jeu lorsque Robyn Penrose doit suivre un stage chez Pringle and Sons et devenir " l'ombre " de son directeur dans le cadre de " l'Année de l'Industrie ". Cette confrontation brutale - et cocasse - est un peu celle de la thèse et de l'antithèse, au coeur de Rummidge, cette variante fictive de Birmingham.