Animaux de la faune

Animaux de la faune

Un petit mammifère vous importune?

Attention! Il faut apprendre à cohabiter avec la faune urbaine…



Un petit animal a élu domicile sur votre propriété et y cause des dommages? Il ne faut pas lui en vouloir car sa présence n’est pas le fruit du hasard…

... C’est qu’involontairement, vous lui avez fourni nourriture, gîte et sécurité et il n’a simplement pu résister à une offre aussi alléchante!

Résultat:  votre petit locataire se trouve à présent sous la protection de l'article 67 de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune, L.R.Q., c. C-61.1 qui interdit à quiconque de tuer ou de capturer un animal qui l'attaque ou qui cause du dommage à ses biens, lorsqu'elle peut effaroucher cet animal ou l'empêcher de causer des dégâts.

Cette disposition est de plus renforcée par les articles 445 et suivants du Code criminel qui interdisent toute forme de cruauté envers les animaux et notamment, l’utilisation de poison sur un animal.


OBJECTIF 1 : L’EFFRAYER, NON PAS LE CAPTURER…


Il existe plusieurs techniques d’effarouchement pour éloigner un petit animal de votre propriété sans lui causer de tort.

Bien qu’on puisse croire autrement, le capturer afin qu’il soit relogé ne peut constituer qu’une solution de dernier ressort, auquel cas, seul le recours à la cage-trappe fournie par la Ville est permis.

Répulsifs mécaniques

Deux types de dispositifs qu’on peut se procurer en magasin sont particulièrement efficaces pour faire fuir les petits animaux :

Le « Chasse-rongeur solaire »*

Souvent utilisé dans le jardin ou le potager, ce dispositif d’effarouchement auditif à énergie solaire émet des sons et des vibrations pour éloigner les petits animaux.


Le « ScareCrow »
*


Muni d’un détecteur de mouvement, cet appareil qu’on raccorde au boyau d’arrosage déclenche un jet d’eau dès qu’il détecte la présence d’un petit animal dans son champ de vision. Ce dispositif est particulièrement efficace pour dissuader ratons-laveurs, marmottes, mouffettes et chats errants.

* La ville dispose d’une quantité limitée de ces deux types d’appareils qu’elle prête gratuitement aux citoyens pour une durée maximale de 5 jours et selon la disponibilité. Pour en faire la demande, cliquez ici ou composez le 514 630-2727 pendant les heures normales d’affaires.

Répulsifs odorants

Différents répulsifs odorants qu’on peut utiliser dans les jardins et plates-bandes sont également disponibles en magasin. C’est le cas notamment, de « Fiche le camp » en granules ou en vaporisateur, et du nettoyant tout usage biodégradable « ÉCO Commercial ».

À noter qu’on obtient aussi de bons résultats en aspergeant les plantes d’un mélange de piments forts, tomates et eau.

OBJECTIF 2 : LE DÉLOGER, NON PAS LE PIÉGER…

Si un animal se loge sous une remise, une galerie ou un patio ou s’il s’est installé dans un grenier, un garage ou une cheminée, il est possible de le déloger.

Mais attention, il se peut que des bébés y nichent. Avant de bloquer une issue, assurez-vous que l’animal et sa progéniture ne se trouvent pas à l’intérieur pour ne pas les y piéger.

Pour vérifier si un petit animal réside à l’endroit soupçonné, localisez tout d’abord le point d’entrée principal et couvrez-le d’un papier journal. Si dans les 48 heures qui suivent, vous constatez que le papier a été déplacé, vous aurez la confirmation qu’un petit animal réside à cet endroit et vous pourrez amorcer l’opération éviction!

Profitez d’une journée ensoleillée pour tenter de déloger votre visiteur.

Sous une remise, une galerie ou un patio

  • Achetez du grillage en acier galvanisé ou autre grillage métallique robuste de 50 cm de largeur (la broche à poule ne résiste pas à l’assaut des dents de la marmotte).
  • En plein jour, creusez une tranchée de 30 cm de profond et de 20 cm de large dans le sol autour du secteur à protéger.
  • Pliez le grillage à 90 degrés pour qu’il ait la forme d’un « L » et ne l’installez d’abord que sur trois des quatre côtés du secteur à protéger de façon à laisser une sortie pour l’animal. (La section mesurant 20 cm doit venir s’appuyer sur le fond de la tranchée et celle mesurant 30 cm doit remonter jusqu’à votre installation et s’y appuyer).
  • Épandez de la farine le long du 4e côté (en début d’après-midi, si votre visiteur est une marmotte ou en début de soirée, s’il s’agit d’une mouffette ou d’un raton laveur).
  • Dans les heures qui suivent, surveillez l’endroit enfariné et installez le 4e côté du grillage dès que vous y apercevez des traces de pattes allant vers l’extérieur.

Dans un grenier, un garage ou une cheminée

  • Localisez d’abord les entrées utilisées par l’animal
  • Installez une radio ou une lampe de poche à piles (pour le déranger)
  • Aspergez le secteur de répulsif odorant
  • Surveillez la sortie de l’animal* - soyez attentifs aux bruits et si possible, épandez de la farine devant l’entrée de façon à pouvoir suivre ses traces.
  • Lorsque vous constaterez que l’animal est sorti, bloquez tous les accès à l’aide d’un grillage serré en acier galvanisé
  • Si un animal est coincé dans la cheminée, déroulez-y une corde d’au moins 5 cm de diamètre avec des nœuds à 30 cm d’intervalle pour faciliter sa sortie.

* Les écureuils sortent habituellement en après-midi et les mouffettes et ratons laveurs en début de soirée

Fermeture permanente de l’endroit grillagé…

Pour vous assurer qu’aucun animal n’est captif derrière le grillage nouvellement installé, mettez un peu de nourriture à l’intérieur (beurre d’arachide dans le cas d’un écureuil, confiture pour une mouffette ou un raton laveur et pomme pour une marmotte). Si après trois jours la nourriture est toujours intacte, c’est qu’aucun animal ne s’y trouve et vous pouvez fermer le 4e côté de façon permanente.

Si par contre la nourriture a été touchée, ou si dans les jours qui suivent, l’animal évincé revient, s’agite et rôde, s’il crie ou creuse obstinément pour réintégrer son nid, il est probable que ses petits sont captifs à l’intérieur. Il faut alors immédiatement retirer une partie du grillage afin qu’il puisse récupérer ses petits. En plus d’épargner aux bébés une mort atroce et de prévenir les odeurs nauséabondes qui s’ensuivent, vous éviterez les dommages que la mère risque de causer en tentant de les atteindre.

OBJECTIF 3 : LE GARDER À DISTANCE…


Savoir être le plus rusé…

Éliminez les odeurs qui l’attirent

  • Utilisez des conteneurs étanches qui ne s’ouvriront pas s’ils sont renversés (poubelles ou bacs dotés d’un couvercle)
  • Placez vos conteneurs en bordure de rue le matin de la collecte, non pas la veille
  • Lavez vos conteneurs à l’eau de Javel pour éliminer les odeurs
  • Rangez poubelles et bac brun à l’intérieur du garage ou du cabanon
  • Si vous utilisez des sacs à ordures, placez deux boules à mites à l’intérieur de chaque sac avant de le fermer

Éliminez son accès aux ressources

  • Plantez des variétés de fleurs que les animaux n’aiment pas, comme les narcisses, les fritillaires et les jacinthes
  • Enduisez les bulbes de répulsif pour animaux avant de les planter. S’il ne s’agit pas d’une plante comestible, aspergez-en également les feuilles
  • Évitez la culture du maïs et de végétaux à fruits rouges ou orangés qui attirent les petits animaux
  • Bloquez l’accès à votre composteur domestique
  • Installez un grillage métallique au-dessus des bulbes à la surface du sol
  • Éclairez la surface à protéger pour décourager les visiteurs nocturnes … et mettez un peu de musique – ils ont horreur du bruit
  • Suspendez les mangeoires à oiseaux à au moins 1 m du sol et à au moins 3 m de tout endroit duquel un écureuil pourrait s’élancer
  • Achetez des mangeoires anti-écureuils ou bloquez l’accès en plaçant un cône inversé au-dessus de la mangeoire

Éliminez son accès au gîte

  • Bloquez l’accès sous le perron, la galerie, le cabanon et la dalle de béton à l’aide d’un grillage métallique
    Vérifiez la bonne condition du toit et du revêtement extérieur pour empêcher l’accès au grenier
  • Installez un grillage serré en acier galvanisé sur les évents de sécheuse et de ventilation
  • Taillez les arbres à proximité de la maison pour éviter que les animaux puissent y grimper et accéder au bâtiment
  • Couvrez l’ouverture de la cheminée avec du grillage à mailles de 1 cm ou un chapeau de cheminée
  • Bloquez tous les accès au bâtiment en fermant les ouvertures à l’aide de grillage à mailles de 5cm


OBJECTIF 4 : SE RENSEIGNER POUR MIEUX COHABITER

Ainsi, bien que la présence chez soi de mouffettes, ratons-laveurs, lièvres, écureuils ou marmottes puisse nous importuner, n’oublions pas qu’il s’agit d’animaux de la faune urbaine placés sous la protection de la loi avec qui nous devons apprendre à cohabiter.

Pour obtenir plus de renseignements en matière de cohabitation avec les animaux de la faune urbaine, on peut communiquer avec le Service de contrôle animalier de la ville au 514 630-2727 ou avec le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec au 1 877 346-6763 (ligne sans frais).

Réglementation municipale

À Kirkland, conformément aux dispositions du règlement no 2013-56 sur les animaux, il est interdit de chasser, ou d’installer une trappe ou un piège pour capturer un animal.

Il est également interdit de nourrir les animaux errants de même que les pigeons, goélands, mouettes et écureuils, ainsi que tous les animaux sauvages mentionnés à l’annexe A du règlement.

À noter qu’on peut cependant nourrir les oiseaux sauvages à l’aide de mangeoires, en autant que l’activité ne nuise pas au voisinage.

Pour obtenir plus de renseignements à cet égard, composez le 514 630-2727 pendant les heures normales d’affaires.